un-etrange-pays-journal-2

Un étrange pays

Publié le 20 décembre 2018

Qu'en un jardin entièrement conçu par l'esprit et la main de l'elfe, la quintessence de l'artifice pût produire le sentiment de la nature brute le charmait et le stupéfiait. Ce n'était qu'un enclos de sable clair, d'azalées et de bambous célestes traversé d'un ruisseau et précédé d'une pierre creuse où s'ébattaient les oiseaux, mais, quelques modeste qu'il fût, le tableau donnait le sentiment du vaste monde par une transsubstantiation des distances et des choses dont Petrus avait renoncé à percer le mystère.
— J'en prends soin moi-même, lui avait dit un jour le Chef du Conseil en lui montrant, rangés le long de la galerie extérieure, un sécateur, un petit balai, un râteau en bambou et un panier d'écorces tressées.